Les 50 ans du Schwinn Sting-Ray

Happy Birthday ! Le Sting-Ray fête ses 50 ans !

Dans les années 60, aux U.S.A, va naître un vélo star pour toute une jeunesse, devenu aujourd’hui une icône. L’art du « rouler » différent est à son apogée. A l’époque, deux tendances mécaniques sont sur le point de révolutionner l’univers du cycle. Il y a d’un côté, les muscle cars, qui arrachent le bitume des dragstrips et envahissent les villes ; de l’autre, le M.X autrement dit moto cross qui fait son apparition en Californie. C’est aussi la période où le 7e art crève l’écran avec Easy Rider, en 1969, et Bullit, en 1968.

Al Fritz ingénieur chez Scwhinn convainc la firme de produire le Sting-Ray

De ces tendances, va naître un vélo star pour toute une jeunesse, aujourd’hui devenu une icône. L’art du « rouler » différent est à son apogée. En Californie, des jeunes se mettent à transformer leur vélo de série. Deux composants marquent les esprits : la selle polo aussi appelée banane et le guidon ape hanger ultra relevé. C’est au cours d’une discussion téléphonique avec Sig Mork, un distributeur et ami résidant à Los Angeles, qu’ Albert Fritz, alors ingénieur chez Schwinn, à Chicago, prend connaissance du phénomène. En avril 1963, Albert et Franck Brillando conçoivent un prototype. Peu de temps après le décès de Frank W. Schwinn, cette même année, Al convainc la firme de lancer la production du J-38. En Juin 1963, débarque ce drôle de vélo en magasin.

Blue Moon Bikes : LE musée du Sting-Ray

Situé à une heure à l’ouest de Chicago, Blue Moon Bikes est un endroit connu des passionnés de muscle bikes. Le magasin du 211 West State Street de Sycamore fait la part belle au Sting-Ray avec un étage réservé au musée, qui rassemble pas moins de 200 modèles d’origine. Chaque modèle de chaque année y est exposé. Cette collection qui comprend des Schwinn Sting-Ray de 1963 à 1980 est reconnue mondialement pour son exhaustivité et son authenticité. Le point d’orgue de cette collection est bien entendu la série Krate.

 Al Fritz : Le visionnaire

« Lorsque je me remémore l’incroyable aventure du Sting-Ray, je me rappelle qu’il est introduit sur le marché en juin 1963 et qu’il n’aura fallu que 9 mois à toute l’équipe pour développer le projet. Durant toutes ces années de production, 1800 salariés travaillaient chez Schwinn mais aucun d’eux n’était exclusivement dédié à la fabrication de la série J-38. La géométrie utilisée pour les cadres de Sting-Ray était adaptée des standards de la marque provenant d’autres vélos. Au final, à aucun moment, le succès n’était prévisible. »

 Bonux : custom addict

Bonux est une figure emblématique du côté de Métabief. Connu pour être le boss du shop Adrenalin Point au pied des pistes, où il enchaîne tour à tour, au rythme des saisons, les locations de ski puis de VTT de descente, Chris a.k.a Bonux est un passionné de custom depuis la première heure. Son histoire débute il y a plus de 20 ans, de retour de son premier voyage en Californie. Il y a découvert des gamins au guidon de Sting-Ray. Depuis, cette passion pour les cruisers et muscle bikes ne l’a jamais quitté.

Retrouvez l’intégralité de cet article sur les 50 ans du Sting-Ray dans Kustom Magazine N°36 (daté mars/avril) actuellement en kiosque.

Retrouvez tout l’univers du vélo custom dans le livre Cruisin’Bicycles, le vélo style U.S.